« Internet aurait pu tuer le documentaire jeunesse… »

Wiedemann/Paxton: Anatomicum. Casterman, octobre 2020

Dans le cadre des dossiers thématiques de l’ISJM, l’Association Jeunesse et Médias AROLE propose un article fort intéressant qui analyse le développement des livres documentaires au cours des dernières décennies.

« Internet aurait pu tuer le documentaire jeunesse (…) » – cependant : « En quelques décennies, le secteur du livre documentaire pour la jeunesse s’est largement transformé pour demeurer un point d’entrée vers la connaissance, offrant l’image d’une belle diversité. »

Son autrice Virginie Meyer est chargée de formation et de numérisation au Centre national de la littérature pour la jeunesse (Bibliothèque nationale de France) et responsable de la rubrique des livres documentaires au sein de la Revue des livres pour enfants.

L’article est disponible sur www.ricochet-jeunes.org.

Cet article de Virginie Meyer est le dernier d’une série sur le documentaire jeunesse :

Le documentaire jeunesse 1
Le documentaire jeunesse 2
Le documentaire jeunesse 3

Une réflexion sur “« Internet aurait pu tuer le documentaire jeunesse… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s